Contrairement à une idée largement répandue, en Belgique, le financement public de l’Eglise catholique ne dépend pas du nombre de baptisés. Environ 85% du total des subsides publics aux cultes reconnus et aux convictions philosophiques non confessionnelles reconnues vont au culte catholique sur base de lois et décrets impériaux qui ne fixent pas de réels critères objectifs uniformes de répartition des subsides. Aucun « comptage » n’intervient donc dans l’attribution de ces subsides. Le baptême catholique n’a aucune valeur juridique au regard de la loi civile, il s’agit d’une simple inscription dans les registres paroissiaux. La demande de « débaptisation » équivaut donc à une demande de radiation des registres et seule l’Eglise catholique est habilitée à procéder à cette radiation.

 

Vous souhaitez être débaptisé et ne plus faire partie des registres de l’église catholique romaine ?

Apostasie, une définition

L’apostasie (du grec ancien ἀπόστασις  apostasis, «se tenir loin de») est l’attitude d’une personne, appelée un apostat, qui renonce publiquement à une doctrine ou une religion.

La démarche de débaptisation consiste, pour un chrétien apostat, à demander la suppression de son nom sur les registres paroissiaux afin de ne plus être compté comme membre de l’Église concernée.

Cette démarche administrative concerne principalement des athées, agnostiques ou déistes et des personnes souhaitant quitter ou ayant quitté l’Église dans laquelle elles ont été baptisées.

La débaptisation est une formalisation de l’apostasie. L’Église catholique utilise l’expression « Actus formalis defectionis ab Ecclesia catholica ».

 

Une démarche simple

Il vous suffit de télécharger le formulaire (ci-dessous), de le remplir et de le renvoyer à la Fédération des Amis de la Morale laïque, avenue de Stalingrad 54 à 1000 Bruxelles.

Il doit impérativement mentionner la paroisse et la date du baptême et être signé.

Nous attirons votre attention sur le fait que ces formulaires sont uniquement valables pour les personnes nées en Belgique francophone ou à Bruxelles. Cette procédure ne concerne que l’église catholique romaine.

Vous trouverez de plus amples renseignements sur les démarches à suivre si vous êtes dans un autre cas de figure que celui mentionné ci-dessus sur le site de la Fédération des Amis de la Morale laïque (FAML).

 

Formulaire: débaptisation