Permanence

Antenne régionale de l’Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité (ADMD)

à la Maison de la Laïcité: sur rendez-vous (de préférence le lundi matin)

Rue du Val, 1
7700 – Mouscron

Tél & Fax: 056/34 07 33


Personnes de contact

– Rénalde Leleux, 056/34 07 33 (Permanence), 056/ 34 40 56 (privé)
– Luc Pirson, 0494/57 30 42


Mission

Les délégués de notre antenne locale comme tous ceux de l’ADMD veillent à:

– obtenir que soit respecté le droit pour tout malade d’être pleinement informé, s’il le désire, sur son état ainsi que le droit pour le malade, dûment informé, de refuser un traitement, de refuser tout « acharnement thérapeutique », de bénéficier des meilleurs soins palliatifs et s’il se trouve dans une situation médicalement sans issue d’obtenir à sa demande une aide médicale active pour provoquer le décès.

– ce que la législation dépénalisant l’euthanasie soit effectivement appliquée lorsque les conditions définies par la loi sont présentes (situation médicale incurable et grave, état de souffrance physique ou psychique insupportable, demande exprimée sans équivoque par le patient conscient ou par une déclaration anticipée s’il est irréversiblement inconscient).

– à ce que la loi relative aux droits du patient soit respectée et qu’une déclaration anticipée comportant notamment le refus de traitements dégradants soit effectivement prise en compte dans des situations pénibles mais qui se trouvent en dehors du champ d’application de la loi relative à l’euthanasie (par exemple l’incapacité de s’exprimer sans état d’inconscience irréversible).

– obtenir une législation autorisant l’assistance au suicide dans des circonstances bien définies et contrôlées de grandes souffrances qui ne sont pas couvertes par la loi relative à l’euthanasie.

– obtenir que la loi relative à l’euthanasie puisse prendre en compte, moyennant des conditions à définir, les demandes justifiées émanant de mineurs d’âge et que la déclaration anticipée d’euthanasie puisse s’appliquer dans certaines situations sans issue qui s’accompagnent de grandes souffrances même si l’inconscience n’est pas absolue.

– à ce que les médecins qui respectent les volontés de leurs patients ne puissent faire l’objet de poursuites judiciaires.

– apporter un soutien logistique au Forum EOL qui regroupe des médecins particulièrement concernés par les questions relatives à la fin de la vie.

CHACUN DOIT AVOIR LE DROIT DE FAIRE RESPECTER SES VOLONTÉS, Y COMPRIS ÉVENTUELLEMENT CELLE DE RENONCER A LA VIE


Mais aussi…

Notre assistance n’est pas uniquement centrée sur les adultes malades ou en maison de repos, mais elle pourra être exercée tant dans le département de la maternité qu’en pédiatrie à la demande expresse des parents.


Bénévolat

Les bénévoles sont accrédités par ADMD Belgique.